Imprimir

32nd MRA Annual Convention

On February 7, 2015, the members of the Marie Rivier Associates (MRA) of the Philippine Province had their 32nd annual convention held at Holy Cross of Calinan, Calinan Davao City, with the theme:  MRA’S RADIATING CHRIST SELF- OFFERING TODAY. 

There were 340 members attended the gathering from Davao City, Davao del Sur, South Cotababto, Eastern Samar and  Bohol Chapters.

The meaningful and beautiful event was highlighted by the conference and Eucharistic Celebration Presided by Fr. Marbendear Morallas, DCD a diocesan priest and a professor from the Regional Major Seminary. Some new members were accepted.

 
Imprimir

Région de Madère: on célebre les 90 ans de l’arrivée des premières Soeurs

LACTÁRIO

À la Région de Madère on célebre les 90 ans de l’arrivée des premières Soeurs (trois), le premier mars 1925.
Pour signaler cette date, nous avons preparé quelques “moments”:

1)      la session d’Ouverure, au Lactário – Ecole Maria Eugénia de Canavial -, le 13 janvier  avec la presence de notre Evêque, D. António Carrilho et d’autres autorités religieuses et civiles. Les élèves de cette Ecole nous ont proportionné un moment musical bien agréable.

Soeur Zélia a fair l’accueil et présenté le programme et Soeur du Bon Pasteur a fait l’historique de l’arrivée des Soeurs accompagné d’images suggestives;  une ancienne élève et professeur a parlé vivement de son expérience et de ses bons souvenirs et une élève actuelle a aussi partagé ce que c’est pour elle d’être élève au Collage.

Une rencontre amicale nous a rejoint à la fin de cette session.

GAULA

2)      Le deuxième “moment s’est passé à Gaula où nous avons une Ecole Primaire –Ecole St. François de Sales.

Une Dame – maman de deux de nos Élèves – a développé le thème : Importance de la Famille dans l’Education, d’après Marie Rivier, qui a été bien apprécié par tous les assistants .
Ce moment a compté avec la présence artistique des élèves de cette Ecole qui ont même représenté quelques passages de la vie de Marinette et Mère Rivier. Tous ces artistes méritent notre applaudissement. 

 
Imprimir

MARIE RIVIER AU CO EUR DE BANFORA, LA REGION DES CASCADES

Le Burkina Faso est un pays situé dans la zone ouest de l’Afrique. Une terre ocre rouge enclavée à 1000 km de la mer. Le Niger, le Bénin, le Togo, le Ghana, la Côte-D’ivoire et le Mali entourent le pays. Banfora est à 450 km de Ouagadougou ; la capitale du Burkina.

Créée en 1903, Banfora est une ville au Sud-ouest du Burkina, Elle est la capitale de la région des cascades. Les langues parlées sont : le dioula ou bambara, le mooré et le cerma.
La région des cascades est une ville touristique à causes de ses nombreux sites : les cascades de Karfiguela, le lac de Tengréla(le lac aux hippopotames), les dômes de Fabédougou et les pics de Sindou.

 
Imprimir

WEEK-END DE DISCERNEMENT, LE 23 AU 25 JANVIER 2015 MAISON DE DISCERNEMENT, SASKATOON, SK., CANADA

Les sœurs de la Présentation de Marie offrent plusieurs week-ends de discernement "à domicile" chaque année, à la Maison de Discernement, pour les jeunes gens de 19 ans et plus.  Ces week-ends sont une occasion pour explorer votre vie dans la prière afin d'y trouver un sens et une direction.  

Titre de la session -Histoire Personnelle  

Un groupe s’est réuni à la Maison de Discernement en réponse à notre invitation à prendre le temps de réfléchir à la présence de Dieu dans leur vie personnelle.  Par la réflexion, l'écriture et le discernement dans la prière, ils ont exploré leurs dons, leurs rêves et leurs relations afin d'entendre les invitations de Dieu d'avancer en sainteté et en disciple. 

Les animateurs de cette session étaient Sœur Lucie Hamel, Sœur Cindy Lewans et le Père David Purcell, cssr. 
 

Voici les témoignages de quelques-uns des participants: 
 

-« j’ai tout aimé .... un grand week-end ... bon amusement ... cela m'a apporté beaucoup de joie ».
- « je croyais tout savoir sur le discernement ... mais ce week-end m'a donné les outils nécessaires pour vraiment discerner, pour centrer ma vie en Dieu, pour guérir, lâcher-prise, aller de l'avant, avancer et de regarder vers un avenir meilleur». 
- « excellent accueil, j’ai pris connaissance de ce que Dieu me demande ». 
- « la nourriture était délicieuse ... à chaque repas…. Merci ». 
-« aimable, en sûreté, très sain ... expérience physique, spirituelle et émotionnelle dans tout mon bien-être ». 
-« j’ ai fait connaissance de la tendresse et de l'amour de Dieu en regardant ma vie; où je suis allé et où je suis » 
- « Il m'a ouvert les yeux … m’a équipé d'outils pour discerner et m'a aidé à me rendre compte que le discernement est un processus pour toute la vie ». 

- « reconnaître les mouvements de Dieu dans mon passé ... j’ai confiance que je vais être plus conscient de son mouvement dans mon présent ». 
- « je n’avais vraiment pas d'attentes en venant à cette retraite, mais Dieu savait ce qu'il faisait et c’était tellement meilleur que tout ce que j’aurai pu espérer ». 

Imprimir

Por ocasião do XXIIIº Dia dos doentes 11 de Fevereiro de 2015

MENSAGEM DA MADRE ANGÈLE

 

A todos vós, queridas Irmãs, ao pessoal que cuida e aos voluntários,

O Dia dos doentes oferece-me uma bela ocasião de estar convosco e exprimir a todos, a minha profunda gratidão.

  • Às minhas queridas Irmãs doentes: pelo apoio da vossa oração, a oferta dos vossos sofrimentos e o exemplo da vossa serenidade.
  • Ao pessoal que cuida: pelas vossas competências postas ao serviço dos doentes, pela qualidade dos vossos cuidados e da vossa presença simpática.
  • Aos voluntários: pelo tempo dado, o sorriso partilhado, os pequenos gestos que dão felicidade.

Todas, um dia ou outro, fazemos a experiência da doença, de maneira provisória ou a um mais longo termo. A doença é uma prova e uma graça. Uma prova porque nos fragiliza, nos despoja. Uma graça porque “obrigando-nos” a ter necessidade dos outros, a doença torna-nos mais abertas aos outros e mais aptas ao abandono entre as mãos do Pai.

O papa Francisco na sua mensagem de 2015, convida-nos a ser “os olhos do cego, os pés do coxo” (Job, 29, 15). 

Dirigindo-se às pessoas que estão próximas das doentes encoraja-os nestes termos: “É relativalente fácil servir durante alguns dias, mas é difícil cuidar duma pessoa durante meses, ou anos, sobretudo se esta jé nem está capaz de agradecer. E no entanto, eis um grande caminho de santificação! Nesses momentos, pode-se contar de maneira particular com a proximidade do Senhor e é-se igualmente um apoio especial à missão da Igreja. O tempo passado ao lado do doente é um tempo sagrado.”

Dirigindo-se aos doentes, ele lembra-lhes a experiência de JOB que após um duro combate e sem compreender tudo do seu sofrimento, encontra a sua resposta em Deus: “Eu só Te conhecia por ouvir dizer, mas agora os meus olhos viram-te”. As pessoas mergulhadas no mistério do sofrimento e da dor, acolhido na fé, podem igualmente como Job, tornar-se testemunhas vivas duma fé que permite habitar o próprio sofrimento, ainda que a nossa inteligência não seja capaz de a compreender em profundidade. A experiência do sofrimento assim vivida pode tornar-se um lugar privilegiado de graça, para viver a verdadeira sabedoria do coração”.

Próxima de todas vós, pelo pensamento, a oração e o afecto,

MÈRE ANGÈLE

Superiora geral

 

Castelgandolfo, 7 de fevereiro de 2015